Innovation sociale

Les indicateurs de l’innovation sociale

L’innovation sociale est une réponse collective à des enjeux complexes émergeant de toutes les sphères de la société. L’innovation est sociale dans ses processus, qui  sont collaboratifs, inclusifs, propices à l’expérimentation et au changement de posture, et dans ses résultats, qui propose un changement, une réponse à un besoin social identifié. Plus explicitement, elle peut être une nouvelle approche ou intervention, un nouveau service ou produit, ou même une nouvelle loi.  

Le but poursuivi par l’innovation sociale est de répondre à des besoins sociaux mal desservis. Cette réponse génère des retombées ou impacts sur l’éducation, la santé, les changements climatiques, l’inclusion sociale, la lutte à la pauvreté en passant par l’équité en emploi ou la réduction des inégalités. Ce faisant, l’innovation sociale est source de retombées économiques, environnementales et sociales.  

Néanmoins, l’innovation sociale demeure complexe à qualifier. Sa dimension sociale est déterminée soit par l’objectif social d’un projet ou par les caractéristiques des preneurs ou usagers de celui-ci. Sa dimension novatrice est déterminée par trois ensembles de critères pouvant être présents ensemble ou isolément :  

  • Le caractère novateur d’un projet;  
  • L’inscription d’un projet ou d’un programme dans une démarche de développement des connaissances, de compétences ou de diffusion de ces connaissances; 
  • La présence d’une dynamique collective propice aux innovations sociales.  

 

Or, les bases de données ne sont actuellement pas construites pour colliger et repérer ces critères et cet aspect représente une limite de taille pour permettre de circonscrire les programmes, projets et initiatives qui pourraient se qualifier dans le champ de l’innovation sociale et sur lesquels pourraient être mesurés les indicateurs. Ce contexte pourrait avoir comme conséquence de sous-estimer sa présence, son influence et ses retombées.  

Il n’existe actuellement aucune mesure fiable, valide, internationalement reconnue et largement utilisée pour permettre de positionner le Québec en matière d’innovation sociale. 

Le présent billet, produit en collaboration avec Humanov.is, le Réseau québécois en innovation sociale, le Living Lab en innovation ouverte et la Maison de l’innovation sociale, propose donc un regard sur les enjeux en lieu avec la qualification et la mesure de l’innovation sociale. Des pistes à approfondir, à explorer et à valider dans différents contextes ainsi que dans la durée, de même que des indicateurs à suivre et à inventer sont énoncés.  

Ci-bas, nous vous présentons une proposition d’indicateurs potentiels.  

1) Vitalité du champ de pratique de l’innovation sociale, ou les dépenses publiques par dollar et par année, investies dans trois domaines : le financement d’organismes en innovation sociale, les projets en innovation sociales et les projets de recherches en innovation sociale.

Cet indicateur intrant permet d’apprécier les ressources financières investies dans les programmes et projets d’innovation sociale menés par des organismes, des entreprises ou des initiatives de recherche. Son objectif étant de comptabiliser le nombre de programmes dédiés à des projets d’innovation sociale; le nombre de projets financés relevant de l’innovation sociale, les montants octroyés à ces projets.

La Revue de littérature et des pratiques d’évaluation des innovations sociales (Longtin et al, 2021) a permis de recenser les principales caractéristiques d’une innovation sociale au sein de la littérature scientifique à partir desquels nous avons cerné les critères utiles à notre exercice d’encadrement du champ. La méthode employée, qui fera ultérieurement l’objet d’une publication séparée, comporte certaines limites qui seront présentées.

Dans cette première version du Baromètre, les sources de données proviennent de l’ensemble des projets au Québec financés par des programmes fédéraux et du ministère québécois de l’Économie et de l’Innovation (organismes et projets). Cet indicateur pourra devenir plus solide et constant au fur et à mesure de la stabilisation des critères des qualifications des programmes et projets d’innovation dans les différentes bases de données disponibles et accessibles. À plus long terme, il sera alors possible d’observer l’évolution des sommes investies en innovation sociale avec plus de confiance et d’en mesurer sa vitalité et sa reconnaissance comme levier important de richesses pris dans son sens large.

 2) Projets d’innovation sociale et thématiques par territoire (à venir) , soit le nombre de projets en innovation sociale par région et les thématiques couvertes dans ces projets

Cet indicateur permettra éventuellement d’observer la relation entre la répartition géographique des secteurs porteurs d’innovation sociale et des thématiques de projets sur le territoire et la présence sur ce même territoire de besoins sociaux mal desservis mesurables à travers des indicateurs sociaux.

Le dynamisme de chaque région, ses capacités de transformation, ses capacités à attirer des financements, et les effets des innovations sur sa population pourront à terme être ainsi mieux compris et soutenus. La notion d’ancrage communautaire pourrait alors permettre de suivre les intrants dans les communautés.


3)  Institutionnalisation et mise à l’échelle des innovations sociales (à venir) dans l’administration publique ainsi que les projets ayant mené à la création d’une entreprise collective

Par institutionnalisation, les auteurs entendent la pérennité des innovations sociales, impliquant leur reconnaissance par les acteurs institutionnels, par exemple sous forme de lois, règlements, politiques, etc. Elles peuvent ainsi transformer les pratiques et normes sociales ou même, créer de nouvelles institutions.                 

Cet indicateur pourrait éventuellement couvrir le nombre de projets en innovation sociale dans l’administration publique générant des changements internes (de pratiques, de processus) ainsi que le nombre de projets ayant permis la création d’une entreprise sociale et collective.

Dans le cas de la mise à l’échelle, il s’agirait essentiellement de recenser le cas de projets d’innovation sociale opérant à des échelles et sur des territoires différents.

Bien que, pour l’instant, la mesure de l’innovation sociale se limite à la partie intrant du cycle de l’innovation sociale, il apparait important de reconnaitre le pas de géant accompli, en quelques mois, par les parties prenantes.

 

Vous êtes invités à le télécharger pour en apprendre plus sur les indicateurs, leurs unités de mesure ainsi que les sources des données utilisées.

Contribuer

au Baromètre de l'innovation

Le développement du baromètre se veut un processus itératif. Dans cette optique, nous souhaitons élargir notre base de contributeur.rice.s afin d’accroître la quantité de données disponible pour l’alimenter. Utilisez ce formulaire pour nous partager votre intérêt à contribuer.

S'inscrire à l'infolettre

Nous sommes présentement en conception d’une infolettre. Soyez les premier.ère.s à être informé.e.s de nos nouvelles publications en vous inscrivant ci-dessous.

Accepter les communications
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.